HISTOIRE DE CHEMIN

L'état de délabrement avéré de nos chemins Bourbonnais ne date pas d'hier . Déjà  au XVIIe siècle , Abraham Goldnitz , marchand et grand voyageur décrit son voyage effroyable à travers le Bourbonnais , tout comme la nuit qu'il passa à l'auberge du Cheval Blanc de Franchesse , ne fermant l’œil tant il craignait d'y perdre la vie.
Pourtant , les deux demandes ci-dessous , formulées et inscrites aux rapports et délibérations du Conseil Général de l'Allier sont modernes puisqu'elles datent respectivement de 1932 et 1936. Et puis Franchesse aurait du y trouver son compte. Pensez donc , les deux frères Gaume ,Joseph et Alexis , tous les deux conseillers généraux , ( et tous les deux quincailliers ) l'un de Bourbon l'Archambault , l'autre de Lurcy-Lévis, originaires de Franchesse , quelle aubaine!
Il est en bien mauvais état , ce chemin d’intérêt commun n°44 , surtout entre Franchesse et Avreuil ! Le CIC n°44, aujourd’hui D144 prend naissance dans le bourg de Franchesse et nous emmène jusqu'aux portes du Cher , passant par le hameau de Bloux pour finir à Augy-sur-Aubois. Ce chemin est chargé d'histoire , d'Avreuil et son château , en passant par Champroux où de puissants seigneurs rayonnaient , ou plus récemment sa fabrique de porcelaine réputée , employait jusqu'à 180 ouvriers en 1843. Il était était surtout le lien d'échange commercial indispensable entre Berry et Bourbonnais. D'ailleurs Franchesse , d'un point de vue historique a autant de racines Berrichonnes que Bourbonnaises. Cette dernière ne dépendait-elle pas autrefois de l'Archidiocèse de Bourges , avec sa majestueuse cathédrale vouée à  Saint-Etienne , tout comme notre petite église , et que nombre de puissants seigneurs , le duc de Lévi , le marquis de Sinéty , entre autres possédaient de nombreuses terres et domaines à Franchesse , en Bourbonnais , mais aussi en Berry ? D'ailleurs là-bas aussi on sait faire le pâté aux patates!

Alexandre Cornieux









Posts les plus consultés de ce blog

L'AUBERGE DU CHEVAL BLANC DE FRANCHESSE