GILBERT THEVENET , CURÉ ET PREMIER  MAIRE  DE FRANCHESSE

En 1790 , en pleine révolution française , se dessinent les contours de la toute première municipalité de Franchesse. Cette dernière , rattachée à la châtellenie royale de Bourbon , dépend désormais du district de Cérilly.
 Franchesse doit nommer son maire mais les candidats ne sont pas nombreux . En cette sombre période de la Terreur , la bien nommée , on emprisonne , on guillotine sur dénonciation .  Partout on assiste à une véritable chasse aux ennemis de la République , notamment les ecclésiastiques et les " sang bleu " .  
A franchesse , de nobles familles comme les Méchatin de Chambaud , seigneurs du Chaffaud abandonnent particules et appendices patronymiques pour devenir tout simplement Méchatin . Il vaut mieux en effet perdre sa particule plutôt que sa tête sous la sinistre guillotine .
 Les années suivantes sont jalonnées par des destructions massives d'édifices religieux et  d'ouvrages manuscrits . Jamais , la France n'a connue une telle destruction de son patrimoine .En 1793 , le bourreau Sanson tranche la tête de Louis XVI , et chez nous , l'église Saint Etienne de Franchesse , Saint Jacques de Limoise et la Sainte Chapelle de Bourbon sont vendues comme bien national à un entrepreneur , le citoyen Nicolas. Seule , échappera au désastre notre belle église , défendue par les courageuses femmes du bourg de Franchesse . 
Mais revenons en 1790 ; les officiers municipaux , Messieurs Moitié Charles Nicolas ( décédé le 8 mars 1826 ) , notaire royal et feudiste ( juriste en droit féodal ) , avant la Révolution , Peubrier , propriétaire , Saulnier  médecin et maire temporaire, Flouzat , Sadde , Mathet et Béraud , futur conseiller présidial à Moulins sont dans l'incertitude la plus totale et attendent les directives du District de Cérilly . En attendant , on autorise Gilbert Thevenet , le curé à retranscrire les actes d'état civil , comme le stipule l'acte ci dessous.  J'ai plutôt l'impression que le brave desservant  fut sollicité avec insistance au poste de maire. Le curé Thevenet ,  originaire du Colombier , dans le Cher ,avait pris possession de la cure de Franchesse  le 16 février 1776 , succédant ainsi à feu Antoine Genyn . Gilbert Thevenet acceptera sous certaines conditions et temporairement le poste peu convoité de premier maire de la commune de Franchesse. On était bien content de l'avoir , le curé à cette époque ! 

Alexandre Cornieux




Posts les plus consultés de ce blog

L'AUBERGE DU CHEVAL BLANC DE FRANCHESSE