Articles

Affichage des articles du novembre, 2015
Image
L'ÉGLISE DE FRANCHESSE(SUITE ET FIN)




La vieille dame de pierre n'a pas subi de grandes modifications depuis sa construction, hormis le portail remanié au XIXe et la flèche autrefois de pierre,remplacée par une charpente recouverte de bardeaux de châtaignier.D'une longueur de 31,50m (hors oeuvre)et d'un transept long de 20,60m,elle s'inscrit dans des proportions quasi parfaites.Elle se compose d'une nef,d'un transept,d'une très belle abside et de deux élégantes absidioles ouvertes sur le transept.





A l'intérieur,les chapiteaux des piliers sont assez remarquables: l'un d'eux représente,d'après J.Clément ( lire ci-dessous)la scène du mariage, un autre la Vierge tenant l'Enfant Jésus sur ses genoux,levant la main pour le bénir,un autre encore un homme à tète d'animal,un ciboire sur un pied à torsades,ou encore un hiboux aux ailes éployées dont les serres s'agrippent à l'astragale.Un autre encore représente un damier et, …
Image
L'EGLISE DE FRANCHESSE SUITE... LA GRIFFE DU DIABLE 


A Franchesse, les lanciers (curieux épithète que portent les habitants du village, dont l'origine demeure un mystère même si j'explore quelques pistes...) aiment  raconter,non sans humour, que cette "griffure" présente sur le mur sud du transept,à coté de l'ancien presbytère, serait l'oeuvre du diable. L'origine,dirons nous est un peu plus "guerrière". Une très vieille coutume moyenâgeuse consistait à ce que les seigneurs avant de partir à la guerre, polissaient leurs armes contre la pierre du mur de l'église,afin d'obtenir la protection divine de la très Sainte Église et bien sur la victoire sur l'ennemi...
Ces polissoirs ne sont pas spécifiques à l'église de Franchesse; on en trouve sur bon nombre d'édifices religieux un peu partout en France et certains même en sont couverts sur pratiquement toute leur longueur.
Une autre version existe cependant : selon une viei…
Image
L'EGLISE SAINT ETIENNE DE FRANCHESSE  ( Ecclesiam de Francisiis )
I) Le commencement

Si vers 1150,1151 Ebbes VI (Ebbes de Déols )fonde en Berry la ville franche de Saint-Amand,c'est quatorze années auparavant ,en 1136 qu'Archambaud V de Bourbon crée une ville franche dans ses domaines en la paroisse de Franchesse.La charte d'affranchissement de Saint-Amand est copiée parait-il mot pour mot sur celle d'Archambaud V.
En 1151, il en établit une autre (avec l'accord de Pierre de la Châtre,Archevêque de Bourges) sur les terres de Franchesse, en un lieu nommé Limoin.Ce "limoin" en question est Limoise,petit village situé à cinq kilomètres de Franchesse environ.
Ainsi l'érection d'une nouvelle paroisse venait d'être fondée sur le territoire franchessois avec la construction de l'église Saint Jacques de Limoise (ecclesiam de Lesnelia ).
Il est à noter d'autres paroisses existantes à la même époque comme en atteste la correspondance des pa…