Articles

Affichage des articles du mars, 2018
Image
LES CONSCRITS DE LA CLASSE 21

Ils ont l'air bien sérieux nos fanfarons de la classe 1921 ! On reconnait sur la photo au premier rang en partant de la gauche , René CREUZET ( avec un tuba , je suppose , n'étant pas grand spécialiste des cuivres ! ) et à l’extrémité , avec la trompette , Gilbert CREUZET qui était maçon et musicien reconnu . Au dos de la photo , deux noms : LAGARDE et BOURSAT . Je ne peux pas les identifier comme le reste de nos conscrits d'ailleurs .Mais si les anciens s'en souviennent , je suis preneur ! Photo prise devant l'Hôtel de France ? Le Cheval Blanc ? J'ai des doutes ... Alexandre.
Merci à toi Gégé ...
                                              Renseignements complémentaires .
En consultant le tableau de recensement des jeunes gens de la classe de  1921 ( soit 10 personnes nées en 1901) dans les archives municipales de Franchesse , on trouve :

- Pierre BERNARD , né le 7 avril 1901 à Agonges , habite Franchesse , cultivateur , fils d…
Image
TRANCHE DE VIE FRANCHESSOISE EN 1929 (  EPISODE  1 )

C 'est au travers de correspondances échangées par deux Franchessois , deux Lanciers , rédigées par Philippe RAY ( 11/03/1907 Agonges - 21/7/1965 Neure , Allier ) , 22 ans , à son ami ( et cousin ? ) Gabriel COGNET ( 01/03/1910  Franchesse  - 2/08/1980 Franchesse ) , 18 ans , deux familles bien connues chez nous , que l'on retrouve , pour un temps , le FRANCHESSE de la fin des années 20 .
Ces documents précieux pour les familles , c'est une évidence , le sont aussi pour quiconque aime un tant soit peu sa commune . Je suis de ceux là , en toute humilité et pense  de source que ces "petits  trésors " doivent être partagés et me confortent  chaque jour un peu plus  , à l'idée que sans nos aînés , nous ne sommes rien .
Je suis sûr , je n'en doute pas un instant que vous prendrez autant de plaisir à lire ces lignes  que j'ai eu , moi , à les écrire .

Un grand merci à Isabelle  et à M. RAY bien naturelle…
Image
LA PLACE DU CHAMP AUX FOIRES
Cette place , autrefois champ de foire pour les bêtes à cornes , n'a pas subi de grandes transformations , si l'on compare la première photographie prise le 10 mars 2018 et la deuxième , tirée d'une vieille carte postale animée .
Renommée aujourd'hui Place Pierre Brizon , vous avez relevé , j'en suis sûr , quelques différences notables , mis à part l'absence de figurants humains ou galliformes !
D'abord , le calvaire ,ou  croix de mission érigée en 1831 a perdu sa belle croix originelle , cassée à la suite d'un accident. La tradition orale , très ancienne nous rapporte que cette croix serait à l'origine la croix de l'ancien cimetière de Franchesse . L'ancien cimetière , situé tout autour de l'église et sans doute trop petit , occupait également une partie de la place publique du champ de foire, comme le signale le chanoine Clément dans son inventaire archéologique.
 Lors de la construction en 1875  de la rou…
Image
TU NE CONVOITERAS PAS LA FEMME DE TON PROCHAIN !

Un dimanche de fête patronale bien agité.
Pauvre Laloire , tu aurais dû suivre le 9ème commandement ! Mal lui en a pris , à en lire cet article du Courrier de l'Allier du 7 août 1889 !
L'auberge , sise dans la Rue principale ( actuelle Rue des Lanciers ) tenue par François Dumont ( né en 1849 ) et son épouse Augustine se tenait vraisemblablement au n°5 de la Rue des Lanciers.

Merci à L. Delallier .































Image
LES FOSSÉS

Fortifié sans doute dès le bas Moyen Âge , le bourg de Franchesse nous laisse , chose assez rare ,  une partie toujours en eau des fossés qui l'entourent. La projection ci dessous représente Franchesse tel qu'il aurait pu être au XVe siècle , avec ses ponts , sa poterne , son four banal où les villageois cuisaient leur pain. Face au four banal , une maison avec sa tour ronde , ( actuel n°5 rue des Lanciers ) l'hôtel du Boeuf Couronné .


Une vue aérienne du bourg  ( photographié dans les années 80 ) nous permet de mieux appréhender le contour des fossés et d'en deviner l'importance.


Asséchés en  partie , laissant place aujourd’hui à des jardins et maisons  , les fossés originels , ( en bleu ) tracés sur ce plan cadastral  napoléonien , avec le tracé de l'ancienne route de Couleuvre et l'ancien pont , devaient avoir cette forme , sans certitude absolue toutefois.



Ci dessous , une partie asséchée des fossés .




Au pied de ce muret de pierres ,existait…