Articles

Affichage des articles du octobre, 2015

le petit village du bocage

Image
il est un petit village comme tant d'autres en France; pourtant il mérite qu'on s'y intéresse , de par son histoire, son patrimoine culturel (certes modeste), mais aussi humain, comme ces personnages qui ont marqué à leur façon  l'histoire locale de ce petit village : si on parlait de FRANCHESSE ?
Le commencement  FRANCHESSE existait déjà sans doute quand l'an 496 voit la victoire écrasante de CLOVIS sur les alamans comme en temoigne l'abbé BLETTERIE*lors des fouilles fin19e s dans l'église st Etienne,et qui mentionne la decouverte de dalles funéraires d'epoque mérovingienne.

les Alamans,peuplade germanique sont des barbares , tout comme les francs d'ailleurs; l'actuelle rue des Lanciers s'appelait autrefois chemin des alamans, traversait le bourg et s'arretait au lieu dit l'arbre sec pour continuer sur la croisée d'une voie romaine en direction de Bourges. 
Quelques decennies plus tard,Clotaire Ier (fils de clovis )devient roi des f…
FRANCHESSE ET LE TERRIBLE HIVER 1709 
" L'année du chair temps, que les bleds, les arbres et notamment les noyers sont tous morts. Le froment se vendoit quatre livres(1)le boisseau(2)pour semer, les bleds ayant esté presque tous perdus par la gelée de l'hyver précédant et par les neiges"
Tels sont les propos recueillis par le chanoine moret et qui donnent l'aperçu de ce que fut le terrible hiver en cette année1709. 
L'hiver 1709 fut d'une rigueur dont on ne connaissait pas d'exemple et dura jusqu'en mars. Fleuves et rivières gelèrent, le rhône fut arrêté dans son cours,la mer fut prise sur les côtes et partout périrent les arbres fruitiers. En mars, au redoux, les cours d'eau débordèrent et les inondations firent d'immenses ravages.
La mortalité doubla,suite aux épidémies et à la famine. 
On se vit réduit à faire du pain en mêlant du son à de la fougère et diverses autres substances.
On recense de nombreux décès par empoisonnement dûs à l…
Image
LA BORNE MILLIAIRE DE FRANCHESSE 







Implantée sur un vieux chemin communal ,reliant autrefois Franchesse à Couleuvre ,  non loin de la rivière la Bieudre  déjà connue des Celtes , et découverte par le docteur de La Coutûre alors maire de Franchesse , la borne milliaire de Margeat , témoigne d'un passé gallo-romain sur notre petite commune. Le vieux chemin communal qui l'héberge portait autrefois le nom de chemin des meuniers ,( présent sur le  cadastre napoléonien mais marqué d'aucun nom toutefois ) , hypothèse qui semblerait confirmée puisque Robert , notre  ami guide et accompagnateur qui connaît bien les lieux ,  nous a indiqué que non loin du chemin existait un moulin .
De forme parallépipédique , taillée dans la masse dans un bloc d'arkose de Bourbon ,  elle dégage  quelque chose de particulier , assez difficile à expliquer, comme une sorte de magnétisme, l'uranium étant souvent présent dans les gisements de grès arkosique , relativement bien présent sur la terre…
Image
UN PEU DE PUB !

Journal le Petit Parisien juillet 1891