LE TEMPS QUI PASSE 

Une autre vie , une autre époque ...
Où poser sur une carte postale était , à FRANCHESSE comme ailleurs , dans cette ruralité profonde et chère à mon cœur ,  un événement , presque une fierté . Personnages figés à jamais sur papier sépia , nos anciens , notre patrimoine à préserver absolument...

Vous y verrez , au centre André PAGE , ( le petit garçon à la casquette qui tient un bâton  ), les anciens s'en souviennent , j'en suis sûr !
En arrière plan , l’hôtel de France ( actuelle maison MOULIN ) , tenu par Louis BARATHON , ( dit  DODAT) " the place to be" à l'époque  pour danser et s'amuser  et  qui résonne encore ( peut être ...) du brouhaha des banquets , bals et mariages.
Devant , à l’extrême droite de la photo , des enfants , témoins muets de la scène , posent devant le multiservice actuel de notre indispensable Mumu !

Et qui était , il y a une centaine d'années  une quincaillerie ,  ( on y vendait également toutes sortes d'objets , funéraires entre autres ) tenue  de main de maître par Adrien BOUILLE , (dit " le Père BOUILLE ) , pendant que " l'Alexandrine " ,  son épouse  s'occupait de l'épicerie .

Le fils , Etienne  BOUILLE ( né en 1904 à FRANCHESSE ) avait épousé en 1929 Simone ROBERT , (née le 21 mars 1908 à CRESSANGES dans l'Allier ) , la fille de l'instituteur de FRANCHESSE ,  Antoine , adjudant pendant la Grande Guerre , et fauché mortellement en 1916 pendant la reprise du fort de DOUAUMONT tandis que sa femme Jeanne , institutrice itou enseignait de même  à FRANCHESSE ). Moments de vie disparus mais qui font maintenant ce que FRANCHESSE est devenue aujourd'hui.







ET maintenant , FRANCHESSE  dans sa superbe...





Bonne lecture ,

Alexandre







Posts les plus consultés de ce blog