Articles

Affichage des articles du novembre, 2017
Image
ÊTRE MAIRE DE FRANCHESSE SOUS LA SECONDE RESTAURATION ( Charles X )
Entre les dotations de l'Etat qui fondent comme neige au soleil , et jongler avec les dépenses de fonctionnement et d'investissement , il n'est pas tous les jours facile même pour le maire d'une petite commune , d'atteindre l'équilibre. Être maire aujourd'hui est-il plus difficile qu'il y a cinquante ans , un siècle , deux ? Jean-Baptiste Heurtaut , maire de FRANCHAISE, ( Sous la première Restauration on écrivait déjà FRANCHAISE ), bataillait dur , pour trouver l'argent nécessaire et faire face aux dépenses imprévues. Le même Jean-Baptiste Heurtaut , ancien capitaine des grandes batailles napoléoniennes , décoré de la Légion d'Honneur , ( cf mon article sur Jean-Baptiste HEURTAUT ), est contraint de quémander auprès des riches propriétaires de la commune .
La merveilleuse lettre ci-dessous , écrite le 3 mai 1828 par le maire Heurtaut , adressée à un certain Mr SAULNIER d'Ag…
Image
LA VIEILLE EST MORTE CE MATIN ( nouvelle)
Juin 1946. La vieille est morte ! La vieille est morte ! La Jeanne accourt  à bout de souffle ,  perd un sabot , entre dans la boulangerie : la vieille est morte ! Elle l'avait trouvée là , dans son lit , paisible , et comme seul désordre , un livre tombé au sol dans la grande chambre de la maison. La rumeur se propage comme une traînée de poudre. La vieille , tout le monde la connaissait dans le bourg. Elle était là , intemporelle , faisant partie du décor , une évidence , comme ayant toujours existé , à sa place dans sa grande maison bourgeoise du bourg de Franchesse. Personne ne savait vraiment quand elle était arrivée .
A l'annonce de sa mort , les langues se délient : si c'était pas malheureux cette grande maison pour elle toute seule! Elle a pas d'héritiers , personne vient la voir ! Et puis , on ne s'attarde pas trop sur son sort ; demain dimanche , premier du mois de juin , c'est la foire à la loue , la Saint B…
Image
1917 .·. .·. .·. .·. 2017 Et la guerre continue.... 


Où est passée l’allégresse et l'entrain patriotique des premières heures de 1914? Charles Péguy , merveilleux , effacé de ce monde dès le début du conflit ? Et Fournier? En 14 , "on part la fleur au fusil" , les épouses distribuent les fleurs sur les quais des gares  et les baisers à ces valeureux soldats ... A bientôt , mon chéri! ... " Ne t'en fais pas ma douce  on l'aura not' revanche de 70 , "les boches , on va leur botter le cul! Et on sera rentrés pour Noël! On est en août 14 ... 
1917 et toujours la guerre ... On pensait avoir tout vu , la bataille d’Alsace , 1916 et la Somme , Verdun, Verdun... On parle de 306 000 tués , 216 000 blessés. Mais là , en cette année 1917 ,pour la première fois , on apprend à se battre contre un ennemi invisible , l'ypérite , sournoise qui vous brûle les yeux et les poumons! Et puis l'offensive Nivelle, un désastre , terrible.
Cette photographie ci-des…
Image
ESCLANDRE A L'AUBERGE COGNET

16 JUIN 1899

Le jeu de la poule , variante du billard français où l'on plaçait une sorte de quille au centre de ce dernier , était une distraction très répandue au XIXe siècle. Toute bonne auberge ou bistrot qui se respecte avait son billard. Les mises étaient fréquentes et parfois , à défaut d'amasser fortune , les meilleurs gagnaient de quoi offrir une tournée générale. Cela se passait généralement le dimanche , les parties étaient conviviales et l'on passait un bon moment. Mais pas cette fois.Une bagarre éclate à l'auberge COGNET ; nous sommes à la mi-juin 1899. Nos deux Lanciers, cultivateurs de profession règlent leur différent à coup de queue de billard , et l'aubergiste COGNET reçoit un coup de couteau dans la cuisse ! La pratique du billard devient pour le coup un peu trop sportive!










Antoine COGNET , né à Chantenay-Saint-Imbert ( Nièvre) en 1851 était maréchal-ferrant. Il tenait également une auberge avec son épouse , Marie …