Articles

Affichage des articles du juillet, 2017
Image
CHIRURGIENS , MÉDECINS  ET OFFICIERS DE SANTE FRANCHESSOIS 
Dès le début  du XVIIe siècle , on trouve la trace dans les registres , de praticiens exerçant sur notre petite commune. Certains noms reviennent de façon régulière comme Isaac Aupy , et Jean-Baptiste Loget , maîtres chirurgiens. Il est difficile d'imaginer ce que devaient être les actes de chirurgie , à une époque où l'anesthésie n'existait pas , sans compter les conditions d'hygiène déplorables , la moindre infection pouvant s’avérer fatale.
Ce n'est vraiment qu'au début du XIXe siècle que la médecine de campagne va connaitre son essor , que les docteurs en médecine commencent à ressembler à ceux  que nous connaissons actuellement. Vers 1800 , Franchesse compte plus de mille habitants pour un seul médecin. Ce cas n'est pas un cas  isolé et  pour pallier le manque de médecins dans les campagnes , ( et oui déjà ! ) l'Etat crée en 1803 la fonction d'officier de santé. A l'origine les of…
Image
GILBERT THEVENET , CURÉ ET PREMIER  MAIRE  DE FRANCHESSE
En 1790 , en pleine révolution française , se dessinent les contours de la toute première municipalité de Franchesse. Cette dernière , rattachée à la châtellenie royale de Bourbon , dépend désormais du district de Cérilly.  Franchesse doit nommer son maire mais les candidats ne sont pas nombreux . En cette sombre période de la Terreur , la bien nommée , on emprisonne , on guillotine sur dénonciation .  Partout on assiste à une véritable chasse aux ennemis de la République , notamment les ecclésiastiques et les " sang bleu " .   A franchesse , de nobles familles comme les Méchatin de Chambaud , seigneurs du Chaffaud abandonnent particules et appendices patronymiques pour devenir tout simplement Méchatin . Il vaut mieux en effet perdre sa particule plutôt que sa tête sous la sinistre guillotine .  Les années suivantes sont jalonnées par des destructions massives d'édifices religieux et  d'ouvrages manuscrits . J…
Image
LE CHEMINS DES ALLEMANDS

J'avais envie de vous faire partager cet article , déniché fortuitement , de Roger Cormoel , paru dans un quotidien ( je ne me souviens plus duquel ) et qui date de 1949. L'auteur s'interroge sur l'origine de cette route des Allemands , nom que l'on donnait jadis à l'actuelle rue des Lanciers . Je puis , en toute modestie apporter quelques éléments de réponse.

Transformée au fil des siècles en chemin des "  Allemands ", cette voie se nommait en fait chemin des Alamans , peuplade barbare d'origine germanique , présente dans le Bourbonnais . Les Alamans furent vaincus par Clovis vers l'an 496. Quelques années plus tard ( vers 521 ) , Radegonde de Thuringe ( d'origine germanique ) , épouse de Clotaire 1er , fils de Clovis , quitte la cour et entre dans les ordres ( son époux a fait assassiner son frère ) . Radegonde laisse encore , quatorze siècles après ,  la trace de son passage dans notre petit village comme en at…
Image
LA MÉMOIRE DE LA DÉPORTATION
Je tenais à saluer l'initiative de l'AFMD de l'Allier . Notre village de Franchesse ne doit pas oublier qu'une de ses enfant , Andrée BODARD ( 16/5/1925  - 29/12/1944 ? 6/01/1945 ? ) est morte en déportation  ( cf article : le destin tragique d'une jeune Franchessoise ). Notre petite commune a certainement dans son espace public , un petit  endroit qui lui serait dédié. 



Image
LES ELECTIONS MUNICIPALES DE FRANCHESSE DU VINGT-DEUX  FÉVRIER 1914 ( FIN)



Deux listes seront présentes pour ces élections municipales anticipées , la liste conduite par le Maire sortant , Pierre Brizon et la liste du conseiller sortant , Gilbert Méténier : 



LISTE DES SOCIALISTES , DES CULTIVATEURS , DES OUVRIERS , DES PETITS CONTRE LES GROS : le programme est lancé !





La profession de foi de Pierre Brizon n'est pas mal dans son genre avec , dit-il " ces fermiers généraux qui roulent dans des autos en peaux de bounhoume ! " ( pour les non Bourbonnais , " un bounhoume" est un paysan au sens noble du terme )














La suite est connue , Pierre Brizon sera réélu Maire de Franchesse et le restera jusqu'en 1919.



Avec le recul d'un homme  de mon temps , ces élections municipales âprement disputées , des "petits contre les gros" nous paraissent aujourd’hui bien futiles . Nous sommes en février 1914 et dans six mois la guerre va éclater. Ils ne le savent pas , mai…
Image
LES ELECTIONS MUNICIPALES DE FRANCHESSE DU VINGT-DEUX  FÉVRIER 1914 ( Partie 1)

En ce début d'année 1914 , les sessions du conseil municipal de Franchesse son tendues et se déroulent dans une ambiance délétère.  Monsieur le député maire , Pierre Brizon  ( élu maire en 1912 et député dès 1910 ) et son équipe municipale subissent de virulentes attaques de la part des conseillers d'opposition , tellement virulentes d'ailleurs qu'il sera impossible de voter le budget. Ces conflits incessants ne sont pas étrangers aux absences nombreuses et ô combien justifiées de Pierre Brizon  qui , député de la République , défend avec acharnement  *la cause des petits métayers à la Chambre. Quand le chat n'est pas là....  Inévitablement , le conseil municipal , par décret présidentiel ( Raymond Poincaré est Président de la République ) en date du 4 février 1914 sera dissout , ladite dissolution ratifiée au Journal Officiel  du 6 février 1914.  De nouvelles élections municipales aur…