CONTROVERSE AUTOUR DU DÉCÈS DE JEUNES APPELÉS DU CONTINGENT



 Hiver1935- 1936 .
 Le journal l’Humanité interpelle l’opinion publique sur le décès pour le moins douteux de jeunes appelés dans les garnisons de l’est de la France et avance le chiffre terrible de plus de deux cent décès.Privations? Rigueur de l'hiver? Maladie?Beaucoup de questions demeurent.

On dénombre , parmi les victimes le jeune Lucien Vilatte , 21 ans ,de Franchesse qui décède , selon le journal l'Humanité le 22 ou le 23 février 1936 dans la garnison de Mulhouse. 
 Né à Valigny ( Allier ) , le 28 octobre 1914 ,Lucien Vilatte résidait à Franchesse où il exerçait le métier de cultivateur. Il s'était uni le cinq octobre 1935 à Germaine  Marguerite Lamouche ,de Saint-Plaisir ( 03 Allier )née le dix huit mai 1915 . Les parents du jeune Lucien , Eugène et marie Jesseret ,étaient également cultivateurs domiciliés eux aussi à Franchesse ,de même que Pierre Lamouche et Marie marchand , cultivateurs résidant dans la commune , parents de la mariée.


 Lucien vilatte laisse une veuve de vingt ans et un bébé de quinze jours..



La France à cette époque , dotée d'une armée puissante (contrairement à une idée reçue ),fondait sa stratégie de défense  avec la ligne Maginot ,  réputée infranchissable , née de la volonté de ne plus avoir à "revivre le traumatisme d'une armée allemande s’enfonçant sans grande difficulté à l'intérieur du pays ,stoppée à seulement quelques dizaines de kilomètres de Paris en 14-18" ;
les secteurs fortifiés sont renforcés et les soldats sont mis à rude épreuve . Mais il n'est pas normal que des jeunes appelés perdent la vie en temps de paix, même si l'on sait que depuis 1933 quelque  chose va arriver..
Peine perdue, et en moins de cinq semaines , la France vaincue, humiliée  ,capitulera le 22 juin 1940 face au rouleau compresseur  de la Whermacht et à la "blitzkrieg " , la guerre éclair ...

Alexandre Cornieux
.



Extrait du journal l'Humanité daté du 4 mars 1936









Posts les plus consultés de ce blog