Articles

Affichage des articles du novembre, 2016
Image
UN PEU DE COURAGE MONSIEUR LE MAIRE! ( ou un trublion sème la zizanie pendant le banquet du maire...)


Ah la politique!
J'avais envie de vous faire partager cet article du Courrier de l'Allier daté du 1er août 1905 où pendant un banquet ( Au Cheval Blanc ) donné par le maire Jamet , un personnage non invité sème le trouble ...
" Vous savez , jaunit le maître à Franchesse , c'est moi qui vous ai fait élire ,eh! bien je vous promets que j’empêcherai votre réélection aux prochaines élections!"
Le maître à Franchesse... Les anciens lanciers ont sûrement trouvé qui était ce" maître", ce personnage puissant d’après les dires , tellement influent que le garde champêtre Giraud *refusera de verbaliser malgré les ordres du premier édile de la commune ... ( le maire n'est-il pas le premier officier de police judiciaire de sa commune ?)

C'est le maître ! Je me rappelle gamin ,de cette expression inhérente à un personnage influent de notre petite commune, c…
Image
LA CROIX DE MISSION DE FRANCHESSE 

C'est sous l'égide de Simon de Dreux-Brézé ( 1811-1893 ) *, deuxième évêque de Moulins , inquiet du" manque de ferveur chrétienne" que sont organisées des missions dans les villages bourbonnais. Ces missions , ces retraites spirituelles , étaient ponctuées de processions , de confessions , de messes et de prêches  délivrés par le prédicateur , bien souvent le curé du village et se déroulaient sur plusieurs jours , parfois même une semaine . Au terme des missions étaient érigées des croix commémoratives.
Trois campagnes de mission auront lieu dans le diocèse de Moulins : celles de 1866-1869 , de 1878 , et celle pour finir de 1884-1886.
Cette dernière nous intéresse particulièrement puisque c'est en 1884 que fut érigée la croix de Franchesse. Construite en pierre de calcaire blanc , de style néo-gothique , cette croix dénote fortement avec l’austérité de la croix du cimetière communal, croix sépulcrale il est vrai , également cons…
Image
IONESCO ET LES POIREAUX  de Franchesse
Tout parent d'élèves a connu , je suppose ces rencontres parents professeurs , rencontres attendues il est vrai , mais aussi redoutées .  Il y a quelques années , nous nous rendons donc mon épouse et moi même à la rencontre parents professeurs au lycée de Moulins, car le bac approche pour notre progéniture.  Arrivés là bas , tout semble se dérouler normalement , mathématiques , sciences de la vie et de la terre , rien de catastrophique mais rien d'exceptionnel non plus ,un lycéen normal quoi!  Arrive la rencontre avec la professeure de philo. A peine installés , cette dernière nous lance : votre fils ne comprend rien à Ionesco, j'ai l'impression de faire la classe à un poireau! Et là dans un silence glacial , je bafouille : Madame , selon vous celui qui ne comprend rien à Rhinocéros de  Ionesco est un poireau? Et elle de me répondre : oui ... des poireaux en nous regardant fixement mon épouse et moi même.. Nous écourtons la rencon…
Image
VIGIER , UN LANCIER GROGNARD DE NAPOLÉON

C'est au lieu-dit "Gouard ", petite locaterie de Franchesse , que naît Jean Vigier , fils de Jean et de Françoise Ravaud le 18 octobre 1781.

Engagé très jeune à 23 ans, le 20 nivôse An XII ( mercredi 11 janvier 1804 ) dans la Grande Armée napoléonienne , il est affecté au 1er bataillon du  54e régiment d'infanterie de ligne comme grenadier sapeur . Dès lors il participera à la plupart des grandes campagnes militaires : au cours des ans XIII ( du 23/9/1804 au 22/9/1805) , XIV ( du 23/9/1805 au 1/1/1806) , 1806 en Allemagne , 1807,1808, au Portugal, 1809,1810,1811,1812,1813, en Espagne , ainsi qu'en 1814 et 1815 en France.

Un certificat établi à Strasbourg , sa ville de garnison signé de la main de son colonel atteste de la valeur du soldat Vigier où on peut lire :
" Jean Vigier a servi avec honneur et bravoure et s'est concilié l'estime de ses chefs et l'amitié de ses camarades."

Ses états de service …