MARC DUMONT (1854-1936) 
UN ENSEIGNANT DANS LA SOCIÉTÉ MOULINOISE

 Marc Dumont voit le jour  le 4 décembre 1854 à Franchesse dans le bourg , non loin des " Carillons ". 
Issu d'un milieu modeste ,son père  Louis est  tisserand de son état tandis que Louise Thibier , sa mère exerce le métier de " faiseuse de chapeaux à paille ".
 Leurs voisins et amis , Germain Aupetit le charpentier et Jacques Bosquet le maréchal ferrant sont les témoins de la naissance de l'enfant.







Devenu adulte , il choisit la carrière d'instituteur et exercera à ses débuts à Chantenay-saint-Imbert dans la Nièvre. Il y rencontre sa future épouse , Virginie Lochon , la fille du boulanger de la commune . Ils se marient à Chantenay le 8 octobre 1877. 

Quelques années plus tard ,  le couple  s'installe dans la ville préfecture de l'Allier , au 13 de la rue Stéphane Servant.

la rue Stéphane Servant à Moulins non loin de la rivière Allier

Marc Dumont sera nommé directeur de l'école primaire supérieure ( équivalent du collège ) de Moulins et occupera cette fonction pendant plus de 30 ans .

En parallèle , il préside plusieurs sociétés d'aides pour les classes modestes ; il occupe en outre les fonctions d'administrateur de l'Union des sociétés de Secours Mutuels de l'Allier , de vice-président de secours mutuels scolaires de l'arrondissement de Moulins , de vice-président général de la société " les prévoyants de l'avenir" , d'administrateur, fondateur et vice-président  de la caisse de contre Assurance au décès , fondateur de la société de Crédit immobilier de Moulins et d'administrateur de l'Office Public d'Habitation à bon marché ( ancêtre de l'office public HLM ).

Marc Dumont aura cumulé au total 48 années au service de l'enseignement.

Lorsque la guerre éclate en 1914 , alors retraité , il est rappelé pour reprendre la direction de l'école primaire supérieure de Moulins et ce pendant deux ans.

Le 30 décembre 1933 , en  qualité d'administrateur de l'Union des Sociétés de Secours Mutuels de l'Allier il reçoit les insignes de chevalier de la légion d'honneur



Au soir de sa vie ...

Alors qu'il se promène rue Régemortes , Marc Dumont est pris d'un malaise ; le vieil homme âgé de 81 ans est ramené chez lui , rue Stéphane Servant ; il décède quelques temps après. il sera inhumé à Chantenay-Saint-Imbert.

Voici brièvement la vie d'un homme tombé dans l'oubli , Marc Dumont , un lancier de Franchesse ; puisse- t-il prendre sa place dans mon modeste blog.

Alexandre Cornieux

Posts les plus consultés de ce blog