LA CROIX MONUMENTALE DU CIMETIÈRE DE FRANCHESSE



Érigée au centre  du cimetière  communal de Franchesse se dresse une croix monumentale. Édifiée sur un socle pyramidal à trois degrés ,  d'un fût carré flanqué de quatre pilastres ornés de frises ,d'une flèche surmontée d'une croix de style fleurdelisée , l'ensemble ,imposant mais de style épuré toutefois ,ne manque pas d'élégance. L'austérité apparente de l’œuvre semble due à la nature des matériaux utilisés, en l’occurrence la pierre sombre et robuste de Volvic.



Cette croix fut bâtie en 1884 comme en atteste l'année gravée sur le fût, date à laquelle fut inauguré le cimetière (20/7/1884). Le tumulus qui entoure la croix abrite les sépultures des prêtres qui ont officié à Franchesse : Pierre Greneyroux ( 1803-1870 )et Nicolas Soulier ( 1845-1919 ) .A lire: un article très intéressant sur l'histoire du cimetière communal :     le champ rouge sur le site de Franchesse . 
Il est intéressant de noter que le vénérable curé de Franchesse , Pierre Greneyroux , curé de la commune pendant 37 années , est décédé le 7 avril 1870 soit 14 années avant la création du nouveau cimetière .Sa sépulture a donc été déplacée vers le nouveau cimetière, l'ancien lui se trouvant autour de l'église comme il était d'usage à cette époque.

 



A l'arrière de la croix , est gravé à la base d'un pilastre : SALIGNAT sculpteur à Moulins.



Lazare Salignat est né le 14 janvier 1844 à Moulins , rue Sainte Catherine. Le métier de sculpteur  marbrier lui vient peut être de son père lui aussi tailleur de pierres.
On lui doit également l'autel où trône  la statue de Saint Rémi dans l'église de Pierrefitte-sur-Loire dans l'Allier, commune qu'il connaissait certainement bien puisqu'il y avait épousé Catherine Bion , une pierrefittoise ,le 19 novembre 1866.


Lazare Salignat décède le 1er novembre 1884 , jour de Toussaint  à son domicile , rue de Paris à Moulins.Il n'avait que quarante ans.

Affichage de Salignat tombe à Pierrefitte.png en cours...
sépulture de Lazare SALIGNAT à Pierrefite ( Photo aimablement transmise par Louis Delalier )




Il est émouvant de penser que la croix du cimetière de Franchesse est sans doute la dernière œuvre de Lazare Salignat puisqu'il n'y survivra que quelques mois.

J'ai la certitude toutefois que cette œuvre de qualité traversera encore bien des  décennies... 

Alexandre Cornieux

Posts les plus consultés de ce blog