" LE CHÂTEAU DE LA COUHARD " A LAVAUD ROUGE





Niché sur le plateau des quatre vents , au lieu-dit Lavaud rouge ( littéralement la vallée rouge qui doit son nom à la couleur de cette terre argileuse bien présente à franchesse ) , bien à l'abri dans un joli parc arboré , presque caché , se dresse un curieux édifice qui dénote fortement avec l'architecture habituelle des fermes du bocage.
Ce joli manoir privé fut érigé par une certaine Madame Couhard ( "le château  de la Couhard" comme on l'appelle à Franchesse ) au début des années 1900.
 De style Belle époque , l'édifice ne manque pas de charme , avec de beaux volumes , mais des pièces assez petites avec une belle hauteur sous plafond toutefois ; les plafonds du hall d'entrée sont décorés d'élégants motifs floraux , et certaines pièces sont ornées à mi-hauteur de panneaux stylisés en bois sculptés ; la grande salle dispose quant à elle d'une grande cheminée.
Alice Couhard fit construire cette maison pour son fils Jacques ( 1880-1908 ) qui était de  santé fragile , et qui avait besoin d'un lieu au grand air.
Jacques était féru de poésie , de littérature et de peinture ; il écrivit aussi quelques poèmes.

Sa mère  Alice , ( 1851-1935 ) était une grande érudite ; membre d'honneur de la Société d'Emulation du Bourbonnais , elle était connue pour ses recherches sur Achille Allier ( 1807-1836 ), le grand poète romantique et historien du bourbonnais disparu trop tôt à l'âge de 28 ans à Bourbon l'Archambault ;

Issue d'une grande famille bourbonnaise ,( née Thonier La Rochelle ) , le père d'Alice Couhard , Adolphe Thonier La Rochelle ( 1815-1876 )  était le collaborateur et le grand ami d'Achille Allier.




L'étrange rêve prémonitoire d'Achille Allier 
A la fin de l'hiver 1835-1836 , Adolphe Thonier la Rochelle ( le père d'Alice Couhard ) reçut de la part d'Achille Allier l'aveu d'un rêve étrange mais ô combien funeste : celui ci s'était vu allongé sous un chêne , au milieu d'un paysage fantastique , écoutant la prédiction sinistre d'un vieux corbeau qui l'appelait " Achille ! Achille Allier ! Tu es jeune , tu n'as pas trente ans , tu te portes bien , et pourtant tu mourras le jour de Pâques ! L'intersigne est frappant , puisque le 3 avril 1836 au matin de Pâques , Adolphe Thonier la Rochelle,  était appelé en toute urgence au chevet de son ami foudroyé par une congestion cérébrale à seulement 28 ans ... Des années plus tard , Madame Couhard confirmera ce récit qu'elle a entendu maintes fois raconté par son père.



Devenue une vieille dame , Alice Couhard, veuve depuis longtemps déjà , rongée sans doute par la perte de son fils unique Jacques mort à seulement 28 ans  lui aussi ,léguera divers biens mobiliers , gravures , correspondances d'Achille Allier à la Société d'Emulation du Bourbonnais en 1933. Elle s'éteint à Montluçon en 1935 , à 84 ans.



STATUE D'ACHILLE ALLIER. MONUMENT INAUGURE LE 15 SEPTEMBRE 1839 AU CIMETIÈRE DE BOURBON L'ARCHAMBAULT .ON PEUT LE VOIR AUJOURD'HUI JUSTE À COTÉ DE L'ÉGLISE SAINT GEORGES DE BOURBON

Posts les plus consultés de ce blog