SITUATION GÉOGRAPHIQUE ÉCONOMIQUE ET ADMINISTRATIVE de FRANCHESSE EN 1776 sous le règne de Louis XVI







Le premier recensement de la commune établi en 1793 fait état de 1070 habitants , soit 133 habitants de plus sur une période de 17 années. Gilbert Thévenet était le curé de Franchesse et avait remplacé depuis peu l'infatigable Antoine Genyn , promu archiprêtre de Bourbon. Le bénéfice ecclésiastique alloué au Prieur de Souvigny à hauteur de 400 livres* rien que pour Franchesse me laisse perplexe au vu de quelques  prix pratiqués à cette époque :

- salaire d'un journalier : 1.3 livre
- 1 vache et son veau 40 livres
- 1 lit et son chevet 10 livres
- 1 vaisselier et son buffet 15 livres
- 1 brebis et son agneau 5 livres

* 1 livre = 4.45 gr d'argent , 1 livre tournois = 0.29 gr d'or

L'élevage des moutons et des cochons prédomine sur de très petites exploitations . La terre est pauvre et dure à travailler et explique la culture aux deux tiers du seigle , peu exigent et qui convient bien aux sols pauvres et froids.

Monsieur le Duc de Lévi a la main mise sur les trois cours de  justice féodale , la haute pour la peine de mort ( le braconnage était puni de la peine de mort ) , trahison etc , la moyenne pour les vols les violences etc et la basse pour les droits d'héritage de succession et de griefs variés.
Quant aux étangs " dont le poisson le conduit à paris par la rivière Allier" je ne dispose d'aucunes informations quant à leur localisation ( mon arrière grand-mère me parlait d'un étang à Baffetière ? ...) Si vous avez des idées ...

Alexandre Cornieux

Posts les plus consultés de ce blog