PIERRE BRIZON ( 16 mai 1878-1er août 1923 ) SUITE


 
photo tirée du journal fondé par Henri Fabre Les Hommes du Jour du 20 mai 1916





Pierre Brizon , après avoir passé une licence en droit à l'époque où il enseignait à Rennes obtient le titre d'avocat à la Cour d'Appel de Paris . ( je ne dispose d'aucune information sur la date , ni sur le nombre de ses plaidoiries à part un bref article que je ne retrouve plus , lu dans la presse de l'époque , où Brizon aurait refusé d'assurer la défense d'un syndicaliste ).

 Réélu député ( du 26 avril 1914 au 7 décembre 1919 ),il porte à la tribune de la Chambre à maintes reprises de virulentes protestations contre la guerre mettant en cause la responsabilité des dirigeants.
Il participe , du 24 au 30 avril 1916 à la conférence de Kienthal ,( qui fait suite à celle de Zimmerwald ) avec deux autres députés , Alexandre Blanc et Jean-Pierre Raffin-Dugens ,Alphonse Merrheim et Albert Bourderon n'ayant pu y participer , leurs passeports leur ayant été retirés. Le 24 juin 1916 , et c'est une première en France , il refuse de voter les crédits de Guerre.

Dès lors le " Kienthalien" Brizon sera l'objet de virulentes attaques dans la presse mais aussi à la Chambre . Je suis personnellement sidéré ( le mot est faible )par la violence des attaques verbales à l'encontre de Brizon.Les mots utilisés à son encontre dans la presse de l'époque sont d'une violence inouïe comme , je cite : " Brizon le fou ! Brizon l'inconscient ! ou encore "Brizon,le traître à la solde Boches" ! ou encore " Brizon , que la Vague ( nom de son journal ) a déposé sur le rivage des mares stagnantes de l'Allier"!
tout lui sera reproché , notamment sa non mobilisation , protégé par son mandat de parlementaire , mais aussi son changement de position par rapport au début de la guerre  comme mentionné dans cet article éloquent paru dans un quotidien :

Les journaux satiriques de l'époque ne sont pas en reste non plus comme ces deux caricatures parues vers 1917 dans le journal Fantasio et Le Rire :


Aristide Briand président du Conseil calmant les ardeurs à grands coups de jet d'eau des 3 "kienthaliens"


BRIZON LE PELERIN DE KIENTHAL



tiré du journal les Hommes du Jour





A SUIVRE ...




Posts les plus consultés de ce blog