MES AUTRES CAMARADES DISPARUS NON INSCRITS SUR MA STÈLE 


JEAN DESCHAMPS né le 23 février 1893 à Lurcy-Lévis ( 03 ); soldat au 13e RI , décédé des suites de maladie contractée en service le 12 décembre 1914 à l'hôpital complémentaire de Saint Nicolas de Port ( 54 Meurthe et Moselle ) .Inscrit sur la plaque commémorative de l'église de Franchesse , Jean était journalier à Lurcy-Lévis ; il avait 21 ans .

GUSTAVE BOBIER né le 8 octobre 1892 à Saint-Plaisir ( 03 ); canonnier servant au 37e RAC ( artillerie ) , il décède le 9 janvier 1915 à l'hôpital temporaire de Bayon ( 54 Meuthe et Moselle ) des suite de blessures de guerre . Inscrit sur la plaque commémorative de l'église de Franchesse ,  Gustave était garçon de café à Paris ; il avait 23 ans .


GILBERT VIRMOUX né le 2 juillet 1875 à Franchesse; soldat au 54e RIT; tué à l'ennemi le 17 janvier 1915 à Hautefraye ( 60 Oise ); inscrit sur le monument aux morts de Limoise ( 03 ) ,Gilbert avait 40 ans.



JEAN ALLOT né le 3 juillet 1895 à Franchesse; soldat au 176e RI; tué à l'ennemi le 8 juin 1915 à Seddul Bahr en Turquie pendant les combats des Dardanelles ( bataille de Gallipoli ).Inscrit sur le monument aux morts de Limoise ( 03 ), Jean était maréchal-ferrand à Limoise ( Allier ); il avait 20 ans.


JEAN-JOSEPH CHARILLAT Né le 24 novembre 1887 à Franchesse ( Allier). Soldat au 155e RI ; tué à l'ennemi le 22 septembre 1916 à la ferme de Falflemont , région de Combles (80 Somme).  Inscrit sur le monument aux morts de Limoise . Jean-joseph était maçon à Franchesse ; il avait 29 ans.


JEAN JOSEPH LAURENT né le 27 janvier 1895 à Saint Léopardin d'Augy ( 03 Allier ) ; canonnier servant au 53e RA ( Artillerie ) ;tué à l'ennemi le 26 septembre 1915 au Bois des Buttes , près de Ville-au-Bois ( 02 Aisne ) ; cité à l'ordre du joue du régiment : " a été tué en continuant à servir sa pièce sous un violent bombardement ". Inscrit sur la plaque commémorative de l'église de Franchesse , Jean Joseph était cultivateur à Saint Léopardin d'Augy ; il avait 20 ans.

ANTOINE FONTENILLE né le 5 mars 1889 au Veurdre (  03 Allier ) ; sous -lieutenant au 98e RI , tué à l'enne mi le 13 avril 1917 à la Brette ( 02 Aisne ); cité à l'ordre du Corps d'Armée : " officier plein de bonne humeur et de mépris pour le danger , a su exercer sur ses hommes un ascendant qui les a maintenus pendant 6 jours sous un bombardement d'une extrême violence ; le 13 avril 1917 , a conduit sa section à l'assaut avec entrain et une vigueur remarquables et pénétré très avant dans les positions ennemies ; mortellement blessé au moment ou il abordait les positions ennemies ; n'a cessé jusqu'à l'epuisement de ses forces d'encourager ses hommes . " croix de guerre étoile vermeil ; Antoine était coiffeur à Moulins . Inscrit sur la plaque commémorative de l'église de Franchesse , il avait 28 ans .


JEAN CHARILLAT Né le 17 septembre 1890 à Franchesse ; caporal au 13e RI; tué à l'ennemi le  17 avril 1917 au Mont Cornillet près de Nauroy (un des 7 villages totalement rasés département  51 Marne ) cité à l'ordre du régiment :"gradé très brave; en assurant les liaisons sous un très violent bombardement est tombé glorieusement ." décoré de la croix de guerre avec étoile de bronze.Jean était employé à Paris ; il avait 27 ans.



JEAN PARODAT né le 26 juillet 1887 à Franchesse ;soldat au 85e RI; décédé des suites de maladie contractée en service le 25 février 1919 à l'hôpital mixte de Cosne Sur loire (58 Nièvre ).Inscrit sur le monument aux morts de Neuilly en Dun ( 18 Cher ) , Jean était boulanger à Franchesse ( Place P. Brizon ); élu au conseil municipal de Franchesse sous le mandat Brizon , il avait 32 ans.



EUGÈNE DAPHI , fils de Louis et de Marie Bouculat , né le 15 juin 1890 à Saint-Plaisir ( 03 ) ; soldat au 13e RI ; héroïque , il sera cité à l'ordre du Corps d'armée : " courageux soldat et plein d'entrain, a été très grièvement blessé au combat le 26 août 1914 ; décoré de la croix de guerre étoile vermeil , de la Médaille Militaire en 1916 , grand mutilé de guerre ; Eugène était cultivateur à Franchesse ; il décède à Franchesse en 1962 il avait 72 ans.Eugène n'est pas mort " pour la France" mais il a sa place ici et mérite d'être honoré.

Eugène Daphy d'abord affecté au 9e RI puis au 13e


Ainsi  s'achève cette liste , trop longue liste funèbre  de camarades disparus .

In memoriam

Le Poilu du cimetière de Franchesse.



"Heureux ceux qui sont morts dans une juste mort ! 
Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés ! "

Charles Péguy 

Charles Peguy, parti la fleur au fusil , dans un grand élan d'allégresse, terrassé d'une balle en plein front aux toutes premières heures de la Grande Guerre...


La mort n’est rien, je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres,
nous le sommes toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait,
N’employez pas un ton solennel ou triste,
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble,
Priez, souriez, pensez à moi,
Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été,
Sans emphase d’aucune sorte, sans trace d’ombre,
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié,
Elle est ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé,
Simplement parce que je suis hors de votre vue.
Je vous attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez : tout est bien.

  Saint-Augustin










Posts les plus consultés de ce blog