L'EGLISE DE FRANCHESSE SUITE...
LA GRIFFE DU DIABLE 



A Franchesse, les lanciers (curieux épithète que portent les habitants du village, dont l'origine demeure un mystère même si j'explore quelques pistes...) aiment  raconter,non sans humour, que cette "griffure" présente sur le mur sud du transept,à coté de l'ancien presbytère, serait l'oeuvre du diable.
L'origine,dirons nous est un peu plus "guerrière".
Une très vieille coutume moyenâgeuse consistait à ce que les seigneurs avant de partir à la guerre, polissaient leurs armes contre la pierre du mur de l'église,afin d'obtenir la protection divine de la très Sainte Église et bien sur la victoire sur l'ennemi...

Ces polissoirs ne sont pas spécifiques à l'église de Franchesse; on en trouve sur bon nombre d'édifices religieux un peu partout en France et certains même en sont couverts sur pratiquement toute leur longueur.

Une autre version existe cependant : selon une vieille croyance païenne , les femmes du bourg frottaient la pierre de  l'église , en récupéraient quelques poussières , les mélangeaient avec un peu de vin blanc et avalaient la mixture afin d'obtenir fertilité mais surtout d'avoir un garçon costaud et en bonne santé ... On retrouve cette vieille croyance d'un autre âge du côté de Bourbon où les femmes  grattaient la statue du bon vieux " Saint Grelichon " pour obtenir fertilité et l'assurance d'avoir un garçon en bonne santé ... Ce qui exaspéra l'archiprêtre de Bourbon qui décida de faire enlever la coupable statue . Peine perdue : celle-ci sera remplacée quelques temps après ...






ébauche de polissoir moins marqué(mur sud de la nef)

un autre polissoir (même côté)















Posts les plus consultés de ce blog